Présent aujourd’hui, peut-être absent demain — Aislinn Leggett

    dimanche 5 septembre 2021
    11 h à 18 h
    du 5 septembre au 28 novembre
    Centre d'exposition l'Imagier
    9 Rue Front
    Gatineau J9H 4W8
    Carte du lieu

    L’Imagier vous invite à voir l’exposition « Présent aujourd’hui, peut-être absent demain » ("What You See Will Not Be Here Tomorrow") d’Aislinn Leggett, en collaboration avec les Rencontres internationales de la photographie en Gaspésie grâce au soutien de Loto- Québec.

    Équipée de son appareil photo 35 mm, l’artiste — originaire de la petite communauté de Namur dans la région de la Petite Nation — a documenté des aspects du paysage contemporain du territoire de l’Outaouais. Ses photographies et vidéos ont également documenté ses interventions dans le paysage de son enfance en y intégrant de la laine et des éléments qui ont jadis appartenu à sa grand-mère pour en faire des installations sculpturales éphémères.Par des interventions dans le paysage sous forme d’actions spontanées, Leggett questionne sa relation avec ce qui l’entoure, notre communauté mondiale et l'avenir de notre environnement. Sa pratique artistique porte sur notre appartenance et notre appropriation du territoire, ainsi que notre négligence à prévoir la fragilité de nos ressources naturelles. Cette exposition présente les réflexions de l’artiste sur la manière dont nous l’utilisons ou nous la maltraitons ; la façon dont nous nous adaptons ou dont nous modifions les paysages dans lesquels nous vivons.  

    Pour plus d'informations sur l'exposition : https://bit.ly/present-aujourdhui

    _____

    L’Imagier invites you to the opening of Aislinn Leggett’s exhibition "What You See Will Not Be Here Tomorrow" (« Présent aujourd’hui, peut-être absent demain »), in collaboration with the Rencontres internationales de la photographie en Gaspésie and with the support of Loto-Québec.

    With her 35 mm camera, the artist — originally from the small community of Namur in the Petite Nation region — has documented aspects of the contemporary landscape of the Outaouais. Her photographs and videos have also captured her interventions into the landscape of her childhood by integrating wool and objects that once belonged to her grandmother, into ephemeral sculptural installations.Through spontaneous landscape interventions, Leggett questions her relationship with her surroundings, our global community, and the future of our environment, reflecting on our connection to the land and its appropriation, as well as our neglect of the fragility of our natural resources. 

    For more information on the exhibition: https://bit.ly/aislinn-leggett

     

    Designer graphique Simon Guibord. Avec l’aimable autorisation de l’artiste. Aislinn Leggett, Lac Aiden, 2021, photographie. 

    Mots-clés

    Enregistrer